08 mars 2008

INTRODUCTION

            First of all, what is the Dandysme? The Dandysme is a movement wich started in the end of the eighteenth century. The founder was George Bryan Brummell, who was born on the 7th of june 1778 in London and who died the 30th of march 1840 in Caen; he was called the 'Handsome Brummell'. He was a british referee of the fashion in the United Kingdom (1811-1820). He throwed the masculine tendency liked to wear some refined clothes cut well, with neckties thoroughly linked. Followed by others like Oscar Wilde, an irish writer, who was born in Dublin, on the 16th of october 1854 and who died on the 30th of november 1900 in Paris. In France, Barbey d'Aurevilly (1808-1889) and Baudelaire (1821-1867) were two french writers who inherited of George Brummell. The qualities requested to be a member of this elite are the elegance, the refinement, the art of words, the art of philosophy, but they especially need money and they need a 'name'. They shew themselves in the society parties. They had to be seen. This movement arrived in France in the nineteenth century. Its arrival in France coincided with the Restauration and the return of the monarchist emigrants before 1815. We can deduct that THEY have influenced this movement in France. Moreover, Georges Brummell came to live in France in 1816 in Caen where he became consul.
 

brummel

        Les dandys veulent se mettre a l’écart de la société. Ils veulent se démarquer, tout en affirmant leur modernité.

« Le besoin ardent de se faire une originalité» Baudelaire

Les dandys s’habillent d’une manière élégante et raffinée. Ils s’habillent avec une grande simplicité mais ont toujours quelques accessoires qui font la différence. Ils se dotent d’accessoires comme la canne, la cravate, le chapeau haute forme, les gants.

dandy_accessoires

« Le Dandy doit aspirer à être sublime sans interruption, il doit vivre et dormir devant un miroir »
    — Baudelaire, Mon cœur mis à nu

Ils se retrouvent lors de soirées mondaines afin d’être vu mais aussi pour parler de politique, de littérature afin de montrer leur sens de la philosophie, et de prouver qu’ils maîtrisent l’art de la parole.

dandydeux

Marie Christine Natta dit dans son essai que chaque dandy était différent. Entre Barbey d’Aurevilly, agent provocateur du bon goût, ou bien Baudelaire, l’ascétique vêtu de noir portant le « deuil à son époque souffrante » ? Ou alors Boni de Castellane, l’hôte fastueux du Palais Rose ? … Qui est le dandy ? On ne sait pas. Chaque dandy a sa propre personnalité, a sa propre marque. Ils ne cherchent plus à se mettre en marge, comme si ils voulaient être mystérieux. Ils ne restent jamais pareils, ils sont toujours en mouvement. La question qu’on peut se demander c’est pourquoi ils sont appelés « dandy ». Marie Christine Natta nous répond en disant qu’il n’y a aucune possibilité de trouver une véritable éthymologie à ce mot. On peut suggérer que ça vient de dandelion, soit dent de lion, sachant que les dandys étaient aussi appelés « lion ».

Dans "La comédie humaine" de Balzac, qui est un auteur du XIX siècle, fait évoluer un jeune provincial qui essaye de se faire un nom dans le Grand Monde à Paris. Quand il arrive à Paris il est dans une misérable pension. Il est venu y faire ses études de droits. Très vite il apprend la vie du grand monde. Avec l’aide de sa cousine qui est la reine de faubourg Saint Germain, il réussit à percer dans la haute société en oubliant ses études et en étant l’amant du femme riche. Il est beau, élégant, malin, intelligent, il sait ce qu’il faut dire et faire quand il le faut, et il a envie de réussir. Il représente bien le dandy.

dandy

[Retour à l'accueil]

Posté par Dandy44 à 14:37 - Permalien [#]